Histoire

En mai 2013, l'aventure Perla a commencé auprès des personnes qui se prostituent dans les rues de Lausanne, en Suisse. Très rapidement, des connexions avec d'autres groupes dans la même ville ou dans d'autres villes ont eu lieu, et même avec des personnes du Burkina Faso.

Nous ne connaissions pas grand-chose de ce milieu au départ.

Nous abordons les personnes qui se prostituent de façon holistique, en leur apportant un soutien à leurs besoins physiques, sociaux, psychiques et spirituels. Réduire un être humain à l'esclavage et le traiter comme être un objet sans droit ni dignité est certainement une des pires souffrances qu'on peut lui infliger :

  • Nous avons vu des corps sensuels mais vidés de tout espoir, sacrifiés sur l'autel de l'argent et du plaisir.
  • Nous avons vu des regards remplis de peur, de honte, résignés à ne plus briller d'espoir d'un avenir meilleur.
  • Nous avons également vu des clients sans repère, le coeur bien souvent endurci ou rongé par la souffrance, rechercher un peu d'affection et d'attention dans ce milieu.
  • Nous avons vu des mamas et des proxénètes, concernés par l'état de leurs "protégé-es" uniquement à des fins de rendement, négocier froidement leurs conditions de travail.

En même temps que l'empathie et l'amour pour ces différentes personnes nous habitaient de plus en plus, une conviction forte est née en nous, conviction qui est toujours actuelle : Nous ne pouvons pas laisser cette souffrance continuer à se propager sans être dénoncée. Il faut que le monde sache ce qui se passe vraiment.

En juin 2017, l'Association Perla est née.

Le fruit d'un rapprochement de quatre personnes, convaincues de la nécessité de s'unir pour décupler leurs forces. De nombreuses autres personnes ont rejoint l'équipe, et chacune d'entre elles est indispensable. Un grand merci pour votre engagement !

Notre vision: Perla veut que l'espoir soit accessible à chacune et à chacun, et s'investit pour promouvoir le respect de la dignité de toutes et tous.
Perla œuvre pour l'abolition de la traite humaine

Définitions

Définition de la traite humaine

La traite humaine concerne plusieurs domaines :

  • L'exploitation sexuelle
  • Le travail forcé (notamment la mendicité forcée)
  • L'esclavage
  • Le prélèvement d'organe
Notre point de vue concernant la traite humaine se fond notamment sur :
  • la Convention Internationale pour la répression de la traite des êtres humains et de l'exploitation de la prostitution d'autrui (1951), reconnue par 81 Etats.
  • La Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée (2003, ratifiée par 179 Etats), ainsi qu'un protocole additionnel visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants (2003, ratifié par 159 Etats).
  • La Convention européenne sur la lutte contre la traite des êtres humains (2005)

La Convention européenne sur la lutte contre la traite des êtres humains donne les définitions suivantes :

  • l'expression « traite des êtres humains » désigne le recrutement, le transport, le transfert, l'hébergement ou l'accueil de personnes, par la menace de recours ou le recours à la force ou d'autres formes de contrainte, par enlèvement, fraude, tromperie, abus d'autorité ou d'une situation de vulnérabilité, ou par l'offre ou l'acceptation de paiements ou d'avantages pour obtenir le consentement d'une personne ayant autorité sur une autre aux fins d'exploitation. L'exploitation comprend, au minimum, l'exploitation de la prostitution d'autrui ou d'autres formes d'exploitation sexuelle, le travail ou les services forcés, l'esclavage ou les pratiques analogues à l'esclavage, la servitude ou le prélèvement d'organes :
  • le consentement d'une victime de la « traite d'êtres humains » à l'exploitation envisagée, telle qu'énoncée à l'alinéa (a) du présent article, est indifférent lorsque l'un quelconque des moyens énoncés à l'alinéa (a) a été utilisé ;
  • le recrutement, le transport, le transfert, l'hébergement ou l'accueil d'un enfant aux fins d'exploitation sont considérés comme une « traite des êtres humains » même s'ils ne font appel à aucun des moyens énoncés à l'alinéa (a) du présent article ;
  • le terme « enfant » désigne toute personne âgée de moins de dix-huit ans ;
  • le terme « victime » désigne toute personne physique qui est soumise à la traite des êtres humains telle que définie au présent article.

Notre position face à la traite humaine est claire : nous oeuvrons pour son abolition.

Définition de la prostitution

Selon le Larousse, la prostitution est l'acte par lequel une personne consent habituellement à pratiquer des rapports sexuels avec un nombre indéterminé d'autres personnes moyennant rémunération.

 

La prostitution est considérée de façon différente selon les réglementations des pays :

  • Certains ont une politique prohibitionniste et préconisent l'interdiction de la prostitution, pour des raisons de moralité et de dangerosité. Les personnes qui se prostituent, les proxénètes, voire les clients sont pénalement condamnables en cas d'exercice (les USA sauf le Nevada, L'Egypte, la Chine, l'Arabie Saoudite, etc.).
  • Certains Etats adoptent une politique réglementariste et préconisent l'encadrement de la prostitution par des lois fixant des cadres. Parmi ceux-ci, certains considèrent la prostitution comme une activité professionnel et lui applique le droit du travail (par exemple la Suisse).
  • D'autres Etats adoptent une politique abolitionniste et considèrent les personnes qui se prostituent comme des victimes du système prostitutionnel (notamment en Suède, en Norvège et en Islande)

Dans ce site, nous parlons de traite humaine lorsqu'il y a exploitation d'autrui (avec ou sans accord) avérée. Nous utilisons le terme prostitution lorsque nous parlons de façon générale de cette activité ou dans les situations où la traite humaine n'a pas été prouvée. De même pour l'expression « personnes qui se prostituent ».

Nos buts

L'Association est active dans le domaine de la traite humaine.

A ce titre, l'Association vise :

  • L'aide à toute personne victime de la traite humaine, et plus particulièrement du trafic sexuel, et à toute personne impliquée directement ou indirectement dans le domaine de la traite humaine. L'Association défend le principe de la dignité pour toute personne, notamment l'intégrité physique et psychologique.
  • La formation de personnes ou d'organismes désirant poursuivre ces buts.
  • La mise sur pied d'un réseau de collaboration avec tout organisme oeuvrant directement ou indirectement, au niveau régional, national ou international, dans le domaine de la traite humaine.
  • La collaboration, lorsqu'elle est possible, avec toutes les instances utiles, telles que politiques, sociales, religieuses et légales du pays concerné.
  • La sensibilisation et la prévention de tous les publics.

Notre champ d’action : L’Association Perla œuvre sur le terrain par des actions concrètes.

L’Association Perla veut également influencer la société par différents moyens afin que l’abolition de la traite humaine devienne effective à tous les niveaux (politique, légal, conscience collective, etc).

L’Association Perla a son siège en Suisse, où elle est active. Elle développe également son activité dans d’autres pays.

Si vous êtes intéressés à en savoir plus ou aimeriez collaborer avec nous : cliquez ici pour nous contacter.

 

Convictions

  • Nous croyons que chacun a droit la dignité : nous œuvrons pour la rendre accessible à tous.
  • Nous croyons que la traite humaine doit être abolie. Pour cela, nous croyons que des mesures à divers échelons sont nécessaires : prévention, sensibilisation, contact direct avec les victimes, changements légaux, information au public, soutien des autorités politiques et religieuses, etc.
  • Nous croyons que les personnes qui se prostituent sont pour la plupart des victimes de la traite humaine. Elles doivent être secourues car bien souvent elles ne peuvent pas s’en sortir seules.
  • Nous croyons que des actions concrètes doivent être réalisées sur le terrain auprès des victimes de la traite humaine.
  • Nous croyons que des informations communiquées clairement sur la réalité de la prostitution peuvent influencer l’opinion publique, la politique et les lois. De même pour tout ce qui à trait à la traite humaine.
  • Nous croyons que la société sera impactée positivement par un changement de l’opinion politique et religieuse concernant les souffrances endurées par les personnes qui se prostituent, et par toutes les victimes de la traite humaine en générale.
  • Nous croyons à une approche holistique qui prend en compte l’aspect physique, psychique et spirituel de la personne, selon une définition chrétienne.
  • Nous croyons à la puissance du pardon, donné et reçu.
  • Nous croyons que les prières font la différence et sont efficaces.